Lexique

Afin de vous permettre d’appréhender aisément l’univers de l’investissement et de l’exploitation forestière, vous trouverez ci-après une liste des termes couramment employés.

Tous | # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Il y a actuellement 49 noms dans ce répertoire
Abroutissement
Dégât alimentaire provoqué par des animaux qui broutent les feuilles et les bourgeons des essences ligneuses. Cette action a donc généralement des conséquences néfastes.

Accroissement moyen
Moyenne de tous les accroissements annuels d’un arbre.

Accrus
Se dit d’une végétation de petite taille issue d’une colonisation naturelle d’un espace ouvert. Par extension s’emploie également pour désigner un terrain ou parcelle composés d’un tel type de végétation.

Acte de chasse
Action volontaire organisée contre un gibier pour le priver de sécurité en le mettant en fuite, même si elle n’a pas pour objet sa mort.

Adjudication
Vente ou bail, faits avec concurrence et publicité.

Adret
Versant exposé au sud et généralement sec.

Adventice
Plante étrangère à la flore indigène et qui s’est installée naturellement.

Affouage
Droit en nature possédé par les habitants d’une commune d’obtenir du bois de chauffage.

Agrainage
Activité cynégétique qui consiste à distribuer du grain aux animaux sauvages.

Akène
Fruit sec fermé contenant une graine.

Ambiance forestière
Ensemble des conditions de climat en un lieu donné.

Amélioration
Intervention favorisant la croissance d’un arbre en rendant meilleur un peuplement forestier en terme de composition, de répartition, de forme et de qualité.

Amendement
Substance améliorant les propriétés physiques te biologiques d’un sol.

Andain
Alignement de rémanents d’exploitation coupés ou déracinés , rassemblés en cordon sur une parcelle.

Aoûtement
Acquisition en fin d’été de la structure définitive d’un rameau qui lui permettra de supporter les froids hivernaux.

Approche
Chasse sportive et ancienne qui consiste à une recherche de gibier au plus proche de lui.

Are
Unité de valeur valant 100m2.

Aubier
Partie vivante du bois où circule la sève brute.

Autécologie
Etudes des relations entre une espèce considérée isolément et son environnement.

Avivé
Bois déligné dont les arêtes sont vives et sans défaut.

Billon
Il s'agit d'une partie d'un tronc d'arbres mis à terre, coupé, ébranché, revêtu de son écorce, d'une longueur inférieure à 6m, destiné à des usages différents selon la qualité du bois (trituration, emballage, charpente ...)

Cervidés
Famille de ruminants à cornes caduques (appelées bois) tels que le cerf, le chevreuil, le daim, l’élan ou le renne.

Cynégétique
Adjectif désignant l’activité de chasse à l’aide de chiens. Se dit par assimilation de tout ce qui concerne la chasse en règle générale quel que soit le mode de chasse et par extension la gestion de population de gibier. Nom féminin désignant l’art de la chasse.

Débardage
Action de sortir de la forêt les produits bois (grumes, grumettes, billons, rondins …) à port de voirie accessible aux engins de transport routier.

Douglasaie
Peuplements forestiers constitué majoritairement de Douglas généralement à l’état de futaie régulière ou irrégulière, mélangée ou pas.

Droit de préemption
Droit d’un établissement généralement public de se voir attribuer de droit le bien mis en vente aux mêmes conditions stipulées dans le projet. C’est également le droit d’un dispose un preneur d’un bail pour un bien mis en vente. Les cas de droits de préemption sont divers et variés et de plus en plus nombreux. Il s’applique également dans certains cas de cession aux parts mobiliers de certaines sociétés à prépondérance agricole.  Ces droits sont codifiés dans le Code Rural et de la Pêche Maritime  et le Code Forestier.

Droit de préférence
Droit créer par la loi d’orientation agricole de 2014 octroyant aux propriétaires forestiers riverains, lors de la mise en vente d’une ou plusieurs parcelles forestières de contenance totale inférieure à 4ha, la possibilité d’exercer leur faculté d’acquisition. Ce dernier s’exécutant aux mêmes conditions financières et déboutant l’acquéreur initial non riverain.

Droits d'enregistrement
Droits collectés par le notaire pour le compte  des administrations  lors de la vente immobilière  de biens ruraux. Environ 5,90% qui se décomposent de la façon suivante :  le Droit départemental au profit des conseils départementaux. Le taux d’imposition est fixé pour chaque département et s’assoit sur la valeur nette vendeur de la cession. Dans la quasi-majorité des départements, il est de 4,50%. Frais d’assiette : fixés à 2,37% du droit départemental.  La Taxe communale : Elle représente 1,2 % de la valeur nette vendeur de la cession. Elle revient comme son nom l’indique à la commune du lieu du bien. La Contribution de sécurité immobilière : (anciennement salaire du conservateur des hypothèques). Son taux de recouvrement est de 0,10 % de la valeur du bien. Ces droits sont supportés par l’acquéreur du bien.

Eclaircie
Élimination d'une partie des arbres d'un peuplement forestier afin de permettre le bon développement d’une population d’arbres ou les meilleurs d’entre eux. Il existe plusieurs stades et objectifs particuliers d’éclaircies durant la vie d’un peuplement.

Edaphique
En relation avec le sol. S’emploie notamment pour définir la qualité nutritionnelle d’un sol.

Emprise
Surface occupée par une route, une piste forestière, une place de dépôt ou de retournement ou toutes autres infrastructures  non productives incorporées à un domaine.

Essence
Se dit en parlant d’une espèce d’arbres forestiers.

Frais de notaire
Selon l’importance des ventes, ils correspondent entre 2 et 10% de la valeur bien, depuis le plafonnement réglementaire  des émoluments des notaires sur les ventes de petites parcelles forestières à 10 % du montant du bien (avec un minimum de 90 euros) intervenu en 2016. Le notaire peut consentir un rabais de ses émoluments dans la limite de 10%. Les frais de notaire sont dus par l’acquéreur.

Friche
Terrain dépourvu d’arbres et abandonné, généralement colonisé par des espèces herbacées ou rudérales.

Futaie
Par opposition au régime du taillis. Régime de peuplement forestiers de franc pied (germination d’une graine ou installation d’un plant), plus rarement obtenu par le forestier par conversion de taillis ou de taillis avec réserves.

Futaie jardinée (irrégulière)
Peuplement de futaie dont les arbres sont à différents stades de développement sur une même parcelle.

Futaie régulière
Peuplement de futaie dont les arbres ont majoritairement en moyenne le même stade de développement caractérisé par leur diamètre. Leur répartition s’établit selon une courbe de Gauss par rapport à ce critère.

Grume
Il s'agit d'un tronc d'arbres mis à terre, coupé, ébranché, revêtu de son écorce, d'une longueur supérieure à 6 m destiné à un usage de bois d'œuvre.

Perchis
Un perchis est le stade de développement d'une jeune futaie,  consécutif à celui du gaulis où les arbres de franc pied atteignent un diamètre à hauteur d'homme  compris en général entre 10 et 30 cm. Ces tiges sont élancées et ont atteint une pourcentage non négligeable de la hauteur qu'elles auront à l'état adulte.

Pessière
Peuplements forestiers constitué majoritairement d’Epicéas  généralement à l’état de futaie régulière ou irrégulière, mélangée ou pas.

Préférence
Droit créer par la loi d’orientation agricole de 2014 octroyant aux propriétaires forestiers riverains, lors de la mise en vente d’une ou plusieurs parcelles forestières de contenance totale inférieure à 4ha, la possibilité d’exercer leur faculté d’acquisition. Ce dernier s’exécutant aux mêmes conditions financières et déboutant l’acquéreur initial non riverain. Se dit également d’un pacte inscrit dans un acte enregistré conférant à l’une des parties des prérogatives supplémentaires dans l’acquisition future d’un bien.

Révolution
Donnée définie lors de l’établissement des documents de gestion forestière définissant la durée nécessaire à un peuplement ou à un groupe d’arbres  pour arriver à son stade ultime, celui de sa récolte.

Rotation
Durée entre 2 interventions forestières (coupes ou travaux) de même nature.

Suidés
Famille de mammifère dont chaque patte a deux doigts principaux égaux, non ruminant, à museau tronqué en groin (boutoir), aux canines allongées en défenses, notamment chez les mâles et au régime omnivore, comprenant le sanglier, le porc, le phacochère …

Sylviculture
Art consistant à éduquer une population d’essences forestières à des fins de production de bois. La sylviculture s’étend également à la production d’aménités sociales et environnementales.

Taillis avec réserve
Peuplement forestier constitué d’un mélange intime d’essences se développement selon le régime du taillis et d’arbres de franc-pied (dit de futaie). Trouver également sous la dénomination mélange futaie-taillis ou anciennement sous le nom de Taillis sous Futaie.

Taillis ou taillis simple
Peuplement forestier constitué d’une ou plusieurs essences d’arbres issus de rejets de souches (régénération végétative).

Tenant, tènement
Se dit d’une surface de terrain constituant un seul tenant.

Tige
Se dit d’un arbre ou d’un plant forestier pour caractériser une densité de sujets à l’hectare.
tempus venenatis commodo ante. fringilla Praesent sit ut eleifend felis sed lectus