Spécificités du marché du foncier forestier

Un marché confidentiel et technique

« La forêt, actif immobilier rural particulier où capitaux et revenus se confondent. »

L’investissement forestier est donc un investissement très technique dont l’information transite le plus souvent par les acteurs du milieu de la filière forêt bois.

Qualité des sols et des produits attendus, évaluation matière, réglementations applicables (droit rural et forestier, environnemental et fiscal …etc.) sont autant d’éléments qui nécessitent une expertise aiguisée et professionnelle.

Contrairement à l’immobilier bâti, il n’y a pas réellement de « cours » des forêts. En effet, 2 forêts de même taille sur la même commune peuvent avoir une valeur très différente (échelle de 1 à 50).

Le marché en lui même est par ailleurs assez restreint. En 2019, seulement 80 forêts de plus de 100 hectares ont changé de mains au niveau national. 

Peuplement de Douglas dans le Morvan
Hêtraie au printemps

Peu d’offres, beaucoup de demandes

Les investissements forestiers sont aujourd’hui des investissements très recherchés car ils répondent positivement à de nombreux enjeux sociétaux présents et futurs : production de matériels bio-sourcés renouvelables,  ayant un impact environnemental positif et contribuant à l’atténuation des effets du changement climatique (captation du CO2, diminution de la production des gaz à effet de serre …)

C’est pourquoi, ils sont accompagnés par des aménagements incitatifs de politique publique.

Economiquement, ils constituent donc une filière d’avenir. Notons au passage, le besoin grandissant de  besoins de bois demain au regard de l’évolution de la démographie mondiale et du développement de nouveaux usages du bois.

Au delà de la crise financière des années 2008/2009, les propriétaires forestiers ont tout à fait compris les enjeux de leurs patrimoines boisés et se démettent de plus en plus rarement de ces derniers.

Aujourd’hui, le marché est dopé, sur le segment des transactions de faibles surfaces par le droit de préférence et les incitations fiscales visant à favoriser le regroupement de la gestion forestière.

Retrouvez les principaux indicateurs du marché des forêts en 2020  

risus facilisis neque. id nec ut ut ipsum